L’écriture de A. passant en 6ème

A. 10 ans est venu me voir en raison de sa lenteur d’écriture et de sa mauvaise tenue de crayon.
Il a progressé sur ces deux axes. Bravo à lui !


Sa tenue

Le stylo était maintenu par le haut du pouce et le majeur, coinçant l’index. Cette tenue ne permet pas la mobilité des doigts et contraint l’enfant à se pencher sur sa feuille pour voir ce qu’il écrit. Ainsi A. se plaignait souvent de douleurs dans le cou.

L’absence de visibilité ralentit le tracé. En 5 séances, ce garçon est passé de 174 à 236 caractères copiés en 5 minutes, de 47 à 75 caractères à la minute. Il est désormais dans la moyenne de sa classe.


Son écriture

Le manque de mouvement lié à la position entraîne une écriture très étriquée. Celle-ci ne se déploie pas pleinement dans les interlignes.

Cette poésie lui a pris beaucoup de temps et d’énergie.

L’ensemble des formes est connu, tout comme leur enchaînement.

L’écriture est trop petite, elle mérite de prendre de l’ampleur.

Dès qu’on lui demandait d’aller vite, l’écriture se dégradait rapidement tant au niveau de la régularité des formes que de la tenue de ligne.

Ici en situation de test de copie en 1 minute.

Nous avons principalement travaillé la tenue en revoyant les différentes formes constitutives de l’écriture afin de produire un mouvement plus rapide.

Mais nous avons aussi insisté :

  • sur les parties supérieures et inférieures des lettres.
  • sur certaines majuscules
  • sur le pont du ‘p’ qui était souvent inexistant
  • la qualité des collages (collage précis des lettres rondes à la lettre précédente)
4ème séance

Dès la 4ème séance l’écriture prenait plus de place et la vitesse avait augmenté.

Des exercices sur les stratégies de copie ont été poursuivis pour la dernière séance.


A. bénéficiait d’aménagements à l’école car il ne parvenait pas à suivre le rythme de la classe. La rééducation a permis d’éliminer l’écriture comme cause de cette difficulté. En effet, il parvient à écrire aussi vite que la moyenne de son âge.

C’est un jeune garçon qui réfléchit beaucoup avant d’écrire afin de ne pas se tromper. Nous avons échangé sur l’importance de « jeter ses idées sur le papier » et de prendre le temps après lors de la relecture pour vérifier l’application des règles. Il s’agit de se faire davantage confiance et d’être stratégique pour parvenir à suivre le rythme. Bonne continuation pour le collège !


Son témoignage

« J’ai bien aimé le jeu des bouchons et le jeu de l’oie.
Je n’ai pas aimé la course des lettres et la baguette: c’était stressant.
Mon écriture a beaucoup changé, elle est plus grande : j’écris plus vite et mieux qu’avant ! »

A. passant en 6ème

PLUS de mobilité pour PLUS de rapidité !


AUTRES ARTICLES

S’ABONNER AU BLOG

Publié par Claire Dubost

Après une carrière dédiée au soutien scolaire et à la formation professionnelle, j'ai coordonné au sein d'un réseau d'établissements privés les équipes, les paramédicaux et les familles d'élèves porteurs de handicaps. J'ai complété mes connaissances acquises en autodidaxie par le DU P.A.T.A. (proprioception, action et troubles des apprentissages) de l'université de Bourgogne proposé par le Docteur Patrick Quercia. Je suis aussi diplômée du Cours Danièle Dumont en tant que rééducatrice de l'écriture. Aujourd'hui j'interviens en enseignement spécialisé et propose des services de conseils, formations et cours particuliers à destination de publics atteints de troubles dys, de précocité, de TDAH ou présentant des difficultés passagères. Mon cabinet se situe à Vernioz (38150), au sud-est de Vienne en Isère.

%d blogueurs aiment cette page :